+33(0)4 50 57 30 65 CONTACT US

0Item(s)

You have no items in your shopping cart.

Product was successfully added to your shopping cart.

Viré-Clessé AOP

Set Descending Direction

4 Item(s)

Set Descending Direction

4 Item(s)

Viré-Clessé, une valeur sûre de la famille des vins blancs de Bourgogne

Tout au sud de la Bourgogne, deux villages du Mâconnais se sont réunis en 1998 pour créer une nouvelle appellation communale : viré-clessé. Les vins blancs de cette AOC de Bourgogne confirment cette reconnaissance officielle par leur puissance aromatique, leur richesse et leur bel équilibre. Aux côtés des fameux vins de la famille des « pouilly » et du saint-véran, les vins de l’appellation viré-clessé font eux aussi partie des valeurs sûres et séduisantes du Mâconnais.

Présentation générale du viré-clessé

L’AOC viré-clessé tire son nom de deux communes du Mâconnais sur lesquelles elle est produite, Viré et Clessé. Deux autres villages font partie de cette appellation bourguignonne : Montbellet et Laizé. L’aire de production du viré-clessé se situe entre Tournus et Mâcon, dans la partie méridionale du vignoble de Bourgogne. Elle s’étend sur moins de 400 hectares et fait honneur au cépage blanc par excellence de la région, le chardonnay.

Cette AOC est une appellation Village de Bourgogne. Elle ne compte pas de Climats classés en Premier Cru, sans doute en raison de sa récente création. Pour autant, elle offre des grands vins blancs de qualité, tout comme les autres crus communaux AOC du Mâconnais : saint-véran, pouilly-vinzelles, pouilly-loché et le célèbre pouilly-fuissé.

Sur l’étiquette d’une bouteille de viré-clessé, la mention « Vin de Mâcon » ou « Grand Vin de Mâcon » peut figurer. Cette AOC est en effet la première en date des appellations Villages issues de la vaste AOC Mâcon Village. Peut également être mentionné le nom du Climat ou du lieu-dit dont est originaire le vin.

Caractéristiques du viré-clessé

Les vins blancs de l’appellation viré-clessé se parent d’une robe brillante et limpide. Elle est d’une couleur or pâle qu’on dit parfois « cendré », et que soulignent des reflets légèrement verts. Un viré-clessé offre généralement un bouquet aromatique de fleurs blanches, acacia et aubépine en tête, auquel peuvent se mêler chèvrefeuille, rose, citronnelle et genêt. Les fruits se révèlent aussi au nez : l’abricot, la pêche et la poire. Cette riche palette peut encore se complexifier lorsqu’elle invite des notes mentholées ainsi que des touches de pin, de fougère, de verveine, d’amande, voire de confiture de coings.

Les viré-clessé sont des vins puissants et amples, tendres et fruités ; ils sont également marqués par cette minéralité typique du Mâconnais ainsi qu’une agréable douceur due aux raisins récoltés à maturité.

Ces vins blancs peuvent se déguster jeunes, de préférence dans leurs 5-6 premières années.

Comment déguster un viré-clessé

Vifs, frais et charmeurs, les vins blancs de l’appellation viré-clessé sont recommandés pour l’apéritif. Un verre de ce vin de Bourgogne sublimera parfaitement des tapas à base de jambon ibérique, d’anchois fumés ou de saumon.

C’est également un vin de choix pour escorter les viandes tendres comme le veau. Il se marie aussi naturellement aux poissons et fruits de mer, ainsi qu’aux volailles et viandes blanches, surtout quand elles sont cuisinées à la crème. Un viré-clessé se pose enfin sur des mets épicés et inspirés de la cuisine asiatique.

Côté fromage, c’est avec les pâtes molles à croûte fleurie ou lavée que le viré-clessé est idéal, un camembert ou de l’époisses de Bourgogne par exemple. Il accompagne aussi les fromages de chèvre. Enfin, au moment du dessert, mariez-le avec une tarte aux fruits : poire, abricot, pêche blanche…

Pour le déguster à la bonne température, servez le viré-clessé à 13° environ.