+33(0)4 50 57 30 65 CONTACT US

0Item(s)

You have no items in your shopping cart.

Product was successfully added to your shopping cart.

Saint-Joseph AOP

Set Descending Direction

Items 1 to 32 of 36 total

  1. 1
  2. 2
Set Descending Direction

Items 1 to 32 of 36 total

  1. 1
  2. 2

Saint-Joseph, appellation phare de la vallée du Rhône septentrionale

C’est une des appellations phares de la Vallée du Rhône. Le vignoble de l’AOC Saint-Joseph s’étend sur les coteaux escarpés de la rive droite du fleuve, entre les appellations Condrieu et Côte Rôtie d’une part, Saint-Péray et Cornas d’autre part. Ici, la syrah domine largement, pour donner des rouges puissants et fins à la fois. Les blancs restent confidentiels, avec seulement 10 % de la production, mais gagnent à être connus.

Présentation générale de l’appellation

C’est en 1956 que le Saint-Joseph obtient son AOC. Mais la qualité de ce vin est reconnue depuis bien plus longtemps. Au Moyen-Age, il s’invite sur les tables des rois de France sous le nom de « Vin des Mauves ». Ce sont les Jésuites de Tournon qui, au 17e, le baptise Saint-Joseph. Sa notoriété est par ailleurs largement due à Victor Hugo, qui le popularise dans Les Misérables au 19e siècle.

L’appellation Saint-Joseph s’étend sur 50 km dans la partie nord du vignoble de la Vallée du Rhône, entre Chavanay et Guilherand-Granges. Le vignoble plonge dans le fleuve, depuis les pentes escarpées de la rive droite. En Ardèche et dans la Loire, 26 communes sont concernées par l’AOC. Elle fait le lien entre les appellations Condrieu au nord et Saint-Péray au sud.

Sur les quelque 1200 hectares que compte l’appellation, la syrah domine largement. Les vins rouges sont donc majoritaires. On trouve également des Saint-Joseph en blanc ; ils représentent 10 % de la production. Pour les blancs, ce sont la roussanne et la marsanne qui sont exploitées, deux cépages qui, depuis 1980, peuvent intervenir dans les rouges à hauteur de 10 %.

Caractéristiques

Le Saint-Joseph rouge se distingue par son élégance et sa finesse. Il offre une robe pourpre soutenue. Lorsqu’il est jeune, les arômes de cassis, voire aussi de framboise, le caractérisent, ainsi que les épices douces et le poivre. Ils évoluent sur des notes de réglisse et de cuir. Les tanins sont veloutés à mesure que le vin prend de l’âge. Ces vins sont particulièrement appréciés pour leur puissance et leur finesse, un équilibre savoureux fruit d’un savoir-faire unique.

Plus confidentiel, le Saint-Joseph blanc se reconnaît à sa robe jaune aux reflets verts. Il est très aromatique, avec des notes florales d’aubépine, d’acacia, auxquelles se mêlent épices et miel. Distingués, délicats, harmonieux, les vins blancs de l’AOC Saint-Joseph sont à découvrir.

Comment déguster un Saint-Joseph

Pour les vins rouges, il est conseiller de servir le Saint-Joseph à une température de 16-18°. Les blancs expriment leurs saveurs à une température conseillée de 12-14°.

Pour ce qui est de leur conservation, Saint-Joseph rouge et Saint-Joseph blanc ont un potentiel de garde de 3 à 10 ans.

Pour ce qui est des accords mets-vins, vous pouvez vous inspirer des grands classiques de la gastronomie lyonnaise. En effet, le Saint-Joseph est un habitué des bouchons de la capitale des Gaules. Les rouges fonctionnent très bien avec les viandes rouges grillées comme la bavette ou marinées, le gibier de préférence à plumes, le boudin noir, le poulet rôti et les fromages affinés. Les blancs accompagnent les poissons tels que le brochet, le sandre ou le turbot, les fruits de mer comme les coquilles Saint-Jacques, les viandes blanches, les plats épicés comme un curry de volaille et les fromages type fourme d’Ambert ou bleu d’Auvergne.