+33(0)4 50 57 30 65 CONTACT US

0Item(s)

You have no items in your shopping cart.

Product was successfully added to your shopping cart.

Moulin-à-Vent AOP

Set Descending Direction

17 Item(s)

Set Descending Direction

17 Item(s)

Moulin-à-Vent, un agréable cru du Beaujolais

Ce vin rouge AOC tient son nom d’un authentique moulin à vent classé monument historique et dont les ailes, restaurées, tournent toujours au cœur des vignes. Dans l’est de la France, il est produit au nord du vignoble du Beaujolais, où se concentrent les 10 crus de cette région et dont fait partie l’appellation moulin-à-vent. Elle se répartit sur les communes de Chénas dans le Rhône et de Romanèche-Thorins en Saône-et-Loire. Le moulin-à-vent exprime toutes les qualités de son cépage, le gamay noir à jus blanc, les vignes ayant trouvé ici un climat et des sols particulièrement adaptés à leur culture. Ce que les vignerons subliment encore, d’année en année, contribuant à faire du moulin-à-vent un des plus beaux crus du Beaujolais.

Présentation générale du moulin-à-vent

L’appellation moulin-à-vent fait partie des 10 crus que compte le Beaujolais. Elle est voisine de l’AOC chénas au nord et de l’AOC fleurie au sud-ouest. Le vignoble se situe à l’est de Beaujeu, à la frontière entre Rhône et Saône-et-Loire.

Comme dans le reste du Beaujolais, où les vins rouges dominent, l’AOC moulin-à-vent utilise exclusivement le cépage phare de la région, le gamay. Toutefois, quelques cépages accessoires sont autorisés, dans une limite de 15 % : le melon, le chardonnay et l’aligoté.

Avec les AOC brouilly et côte-de-brouilly, l’appellation moulin-à-vent est le seul cru du Beaujolais à ne pas porter le nom de la commune qui en est à l’origine. C’est bien d’un authentique moulin à grain que ce vin tire son nom. Ce monument historique est, comme il se doit, l’emblème de ce vignoble remarquable.

Caractéristiques du moulin-à-vent

Le moulin-à-vent AOC présente plusieurs caractéristiques propres au gamay, cépage qui trouve ici des sols et un climat propices à sa culture. Ainsi, la robe du vin est d’un rouge violacé intense, qui évoque tantôt le grenat sombre, tantôt le rubis profond. Jeune, la palette aromatique est dominée par la violette et la cerise mûre. Elle se fait plus complexe avec les années et s’enrichit d’arômes d’iris, de rose fanée et de fruits mûrs. Ils évoluent ensuite vers la truffe, la venaison, le musc et l’ambre gris.

Les vins rouges de l’appellation moulin-à-vent sont taniques et charnus en bouche, corsés et fins à la fois. Ils ont une belle longueur, sont veloutés et délicatement épicés. Ce sont des vins avec un bon potentiel de garde. En moyenne, un moulin-à-vent AOC se conserve 5 à 10 ans. Les plus beaux millésimes peuvent aisément vieillir 15 ans et plus.

Comment déguster un moulin-à-vent

Un vin rouge de l’appellation moulin-à-vent se déguste de préférence à une température de 15-16°. Il accompagne avec classe de nombreux mets, notamment les plats à base de viande rouge : filet de bœuf grillé, chateaubriand, bœuf bourguignon, tournedos, pot-au-feu… Un moulin-à-vent se marie aussi avec le gibier : civet de lièvre, coq de bruyère rôti, pâté de grives, faisan braisé… C’est enfin un excellent vin pour accompagner un plateau de fromages, surtout s’ils ont du caractère : beaufort, saint-marcellin, camembert, époisses, munster, neufchâtel…