+33(0)4 50 57 30 65 CONTACT US

0Item(s)

You have no items in your shopping cart.

Product was successfully added to your shopping cart.

Saint-Péray AOP

Set Descending Direction

8 Item(s)

Set Descending Direction

8 Item(s)

Saint-Péray, une appellation originale de la Vallée du Rhône nord

C’est la plus méridionale des appellations de la Vallée du Rhône septentrionale. Et ce n’est pas la seule particularité de l’AOC saint-péray. Ici, ce ne sont pas la syrah et le viognier qui dominent, mais la roussanne et la marsanne Ces deux cépages donnent naissance à des vins blancs aromatiques et frais, mais aussi à des vins effervescents légers et rafraichissants. Ces derniers représentent les 2/3 de la production. Autant dire que l’appellation saint-péray se distingue de ses prestigieuses voisines et propose une offre aussi originale que séduisante.

Présentation générale du saint-péray

L’AOC saint-péray se situe en Ardèche, tout au sud du vignoble de la Vallée du Rhône septentrionale, sur les communes de Saint-Péray et de Toulaud. L’AOC déploie sa cinquantaine d’hectares sur la rive droite du Rhône, juste en face de Valence. C’est au pied d’un éperon rocheux et à l’abri du château de Crussol que les vignes s’étagent en pente douce.

Saint-Péray se situe dans le prolongement des appellations cornas et saint-joseph. Mais alors que Cornas fait la part belle à la syrah, Saint-Péray exploite pleinement les vertus des délicats cépages blancs que sont la marsanne et la roussanne, tout comme la célèbre AOC hermitage et l’appellation saint-joseph à travers ses rares vins blancs. Car la Vallée du Rhône septentrionale est bien le royaume du vin rouge, la Côte-Rôtie en tête. Condrieu a quant à elle fait le choix du viognier, autre cépage blanc emblématique de la région.

A Saint-Péray, la marsanne domine largement. Mais les vins blancs jouent la carte des assemblages marsanne-roussanne selon des proportions librement choisies par le vigneron. Les vins effervescents constituent les 2/3 de la production. C’est en 1829 que les vins blancs tranquilles de ce vignoble rhodanien se sont faits effervescents, sous la férule de la maison Faure. Ce sont les seuls mousseux de la Vallée du Rhône.

Caractéristiques du saint-péray

Les vins blancs dits « tranquilles » de l’appellation saint-péray offrent une robe jaune pâle qui peut évoluer vers l’or paille avec le temps. Leur nez floral signe leur carte d’identité : la violette, l’acacia, l’aubépine constituent un agréable bouquet aromatique. Les agrumes tels que la bergamote ainsi que les fruits comme l’abricot, la pomme, le coing, le litchi et la pêche complètent la palette des arômes, auxquels peuvent encore s’ajouter des touches de fruits secs comme l’amande, la noisette et la noix. Ces vins blancs sont amples en bouche, frais, riches et équilibrés, avec une touche de minéralité que l’on trouve aussi dans les vins effervescents.

Les vins mousseux de l’AOC saint-péray se caractérisent eux aussi par une robe jaune pâle et un nez floral. Leurs arômes peuvent par ailleurs prendre des notes de châtaigne, d’abricot, de pain grillé, de miel et d’amande. Leurs bulles sont fines, abondantes et élégantes ; leur mousse est dense et aérienne.

Les effervescents sont à boire jeunes. Les vins blancs tranquilles peuvent vieillir 2 à 10 ans.

Comment déguster un saint-péray

Avec un saint-péray blanc, servez des plats de poisson ou de fruits de mer : Saint-Jacques snackées, tartare de poisson, plateau d’huîtres, truite, tajine de poisson… Les viandes blanches et les volailles représentent aussi une belle opportunité d’accord mets-vin. Un saint-péray AOC peut également accompagner les fromages de chèvre comme le picodon, le Saint-Marcellin, la tomme de montagne de l’Ardèche… Côté dessert, laissez-le se poser sur des marrons glacés ou une mousse de châtaigne. Servez-le à une température de 10° environ.

Un saint-péray effervescent sera quant à lui idéal à l’apéritif, avec du foie gras par exemple, ou au moment du dessert. Privilégiez une température de service de 8° environ.